TROUVER DES PATIENTS POUR REGENERATE !

network-1028678 1920


Le flou sur l’avancement reel du recrutement de l’étude REGENERATE d’INTERCEPT doit avoir une raison



Au dela du processus extrêmement rigoureux mis en place cette fois ci pour la selection des patients ( double lecture des biopsies dont une centralisée par région, puis une centralisée mondialement) qui va forcément allonger le processus, il existe une raison qui pourrait expliquer la lenteur du recrutement.

Comme nous l’avons vu précédemment, les spécialistes de la maladie et les hépatologues de terrain ont tous constaté que la principale cause de mortalité de leurs patients NASH était d’origine cardiovasculaire.

Lors de la présentation de la NASH effectuée par le Dr Manal Abdelmalek, hépatologue réputée de Duke university qui fut une des premiere à publier sur la NASH en 1995, elle insiste fortement sur ce point (regardez la vidéo).

Intercept dans le cadre de ses études post hoc sur FLINT avait démontré que les patients qui avaient commencé un traitement avec des statines en cours d’etude avaient vu leur LDL cholesterol  chuter en dessous de sa valeur du début de l’étude . Par contre ceux qui n’étaient pas sous statines ou qui avaient un traitement de statines déja établi avant le début de l’étude  avaient tous vu leur LDL monter d’environ 10% en prenant de l’OCA.

Intercept en avait donc conclu que en associant l’OCA avec une statine, on annulerait l’effet négatif de l’OCA sur le risque cardio vasculaire. ils ont même lancé une étude clinique pour le démontrer.

Le problème est que les patients NASH ont majoritairement un risque cardio vasculaire avéré et que leur médecin traitant n’a pas attendu Intercept pour prescrire à leurs patients un traitement de statines. Dans les faits, plus de 50% des patients de l’etude FLINT etaient sous statines en fin d’étude.

Le démarrage en cours d’étude clinique FLINT , d’un traitement de statines par 26% des patients du bras OCA, contrairement à toute les règles établies qui veulent qu’on ne modifie pas les conditions de l’étude en cours d’etude par la prise de médicaments pouvant interferer avec les resultats, est un signe tres intéressant.

Cela révèle que, malgré le fait que le patient soit en cours d’étude clinique, son medecin traitant a été suffisamment alarmé par la montée du cholesterol constatée qu’il a préféré prescrire un traitement en dépit de l’étude en cours. 

C’est logique, la vie de son patient compte plus pour lui que le respect d’un protocole d’étude.

Mais voila , il semble que le protocole de l’étude FLINT n’etait pas si exigeant que cela puisque ces fameux patients ayant commencé un autre traitement sont restés intégrés dans l’étude FLINT et ont été inclus dans l’ensemble des résultats, ce qui a minimisé stastistiquement la montée du cholesterol constaté en fin d'étude, ce qui est franchement borderline..

Cette critique est sur la place publique et on peut imaginer que maintenant, Intercept va devoir se montrer irreprochable sur le protocole de sa phase 3 .. Ce qui implique des patients ayant un traitement stabilisé  avant l’étude et pas de modification de traitement durant l’étude.

Mon avis est que cela pose un gros problème de recrutement pour l’étude REGENERATE.

En effet si un praticien, suivant un patient candidat, est informé du risque d’aggravation du risque cardio vasculaire lié à l'étude quel peut être sa position ?

Soit déconseiller à son patient de participer à cette étude, soit, sachant qu’une fois l’étude commencée il ne pourra plus prescrire un traitement correctif, anticiper et placer son patient sous statines de manière préventive.

Mais le protocole de REGENERATE  prévoit que le patient doit avoir une dose stable de toute autre médication pour pouvoir participer à l’étude. Dans le design de REGENERATE publié sur clinicaltrials.gov, ils ne précisent pas sur quelle durée le traitement doit être stabilisé pour être considéré comme stable. 

On peut retrouver cette durée sur le design de RESOLV’IT de GENFIT , 6 mois avant la biopsie initiale ..

Cela est très contraignant, car cela implique de placer son patient sous une dose stable de statines préventives, ou, si il était déjà sous statine, de modifier sa prescription en l’augmentant, 6 mois avant de pouvoir faire faire une biopsie initiale qui n’est que le début du process de recrutement.

De plus le praticien ne peut pas savoir  si son patient ne sera pas sous placébo et que donc cette surmédication ne s’est pas faite pour rien, avec les risques induits à la clef .. pas facile de faire un choix.

A ce sujet , la montée du cholesterol est si manifeste et systématique sous OCA, qu’elle pourrait bien être une condition de la disparition du ‘double aveugle’, un praticien qui ne verrait pas le cholesterol de son patient monter pourrait se douter fortement qu’il est sous placébo..

Tout cela pourrait être une des causes de la lenteur du processus de recrutement d’Intercept, et cette hypothèse, qui m’est propre,  sera sans doute confirmée lorsque l’’on constatera le taux, sans doute tres élevé ,des patients sous statines dans les patients recrutés.

Il va falloir suivre de près toute annonce d’Intercept sur ce recrutement.


bay-391071 1920



WWW.NASHBIOTECHS.COM  -  Copyright G DIVRY 2015-2016