QUE POURRAIT REGARDER DEBUT 2016 UN INVESTISSEUR VOULANT RETENIR UNE BIOTECH DANS LE TRAITEMENT DE LA NASH

magnifying-glass-975633 1920

Une approche analytique peut parfois être la seule méthode pour orienter ses investissements rationnellement, mais l’etude d’un sujet que l’on maîtrise peu est longue et ardue. C’est pourquoi vous trouverez ci dessous quelques clefs pour comprendre le marché de la NASH, son environnement et le potentiel de ses acteurs.


Le tableau initial de la pathologie

 

La NASH est une maladie complexe dont les scientifiques commencent seulement à appréhender les contours dont la définition évolue avec l’avance des connaissances scientifiques. Elle est la conséquence d’un dérèglement métabolique qui trouve son terreau sur la stéatose hépatique, maladie considérée jusque à ce jour comme bénigne car réversible avec un changement de mode de vie. Or la stéatose est devenue une maladie si courante que l’on peut parler d’une épidémie

Elle a pour causes multiples l’obésité croissante de la population et surtout l’augmentation de la consommation de sucres cachés et en particulier de fructose, ajoutés de manière invraisemblable à tous les aliments industriels depuis 30 ans par l’industrie agro-alimentaire. Cette augmentation massive de consommation de sucre depuis 30 ans est en train d’empoisonner la population qui reste encore peu informée des conséquences sur sa santé alors que partout dans le monde les hépatologues, diabétologues, spécialises des maladies cardio vasculaires tirent la sonnette d’alarme.  

En face d’eux, l’action des lobby de l’industrie du sucre minimisant l’impact des effets du sucre sur la santé est comparable à celle des lobby du tabac il y a 20 ans, mais la population touchée est bien plus étendue et son empoisonnement est bien plus problématique car le produit est dissimulé dans la plupart des aliments sans que le consommateur en ait conscience.

Il faut voir la réalité en face, le monde industrialisé est confronté à un empoisonnement insidieux et massif par le sucre. On constate maintenant avec stupéfaction que plus d’un tiers de la population nord américaine est atteinte de stéatose hépatique avec des conséquences que l’on commence seulement à découvrir comme la NASH qui est devenue la seconde indication de greffe de foie aux Etats Unis.

Or contrairement a ce que certains essayent de faire croire depuis des années, ce n’est pas la consommation de gras qui en est la cause mais bien principalement le sucre.

Face à cette épidémie, la communauté médicale est désarmée, sa seule arme actuelle est d’essayer de faire prendre conscience à ses patients de la nécessité de modifier leur mode de vie et de perdre du poid, avec le succès que l’on sait.

 

A ce jour, Il n’existe pas de médicament pouvant soigner la NASH qui toucherait environ 10% de la population nord américaine et serait en augmentation constante.Il y a donc urgence à trouver des traitements pour les patients atteints en attendant une hypothétique prise de conscience de l’impact de l’alimentation industrielle sur la santé par la population.


Le marché du traitement de la NASH

 

Le marché estimé du traitement de cette pathologie est estimé à 35 milliards de $ annuel et est vierge de tout traitement, il est donc l’objet de nombreuses convoitises.

Le nombre de biotechs ayant à ce jour déclaré avoir lancé des recherches sur l’action d’un de leurs médicaments dans la NASH est impressionnant. Toutefois, il y a loin de la coupe aux lèvres et peu de biotechs ayant une chance de mettre un médicament sur la marché avant 2025 sont réellement dans la course

Si l’on liste exhaustivement l’ensemble des laboratoires ayant fait une annonce il semble difficile de séparer les candidats pouvant atteindre le podium de la masse des candidats.


Un premier tri permet de distinguer les laboratoires par l’avancement de leurs études cliniques ainsi que par la cible de leur candidat médicament. En effet un grand nombre de candidat médicaments annoncés pour traiter la NASH ne traitent en fait qu’une des causes, la stéatose ou une des conséquences, la cirrhose.

- Les molécules ciblant la stéatose (NAFLD) ne traitent pas vraiment le dérèglement métabolique particulier de la NASH mais le terreau ou elle prospère, de ce fait elles peuvent avoir une action indirecte sur la NASH.

- Par contre les molécules qui ciblent spécifiquement l’inflammation et la cirrhose ne traitent qu’une des conséquences néfastes de la NASH sans influer sur la maladie et ne peuvent pas donc prétendre agir sur la NASH

- Les molécules ciblant spécifiquement le dérèglement métabolique qui caractérise la NASH sont peu nombreuses, en traitant la maladie, elles préviennent ou font régresser les conséquences comme la fibrose et la cirrhose.

 

Selon les cibles de chacun de ces candidats médicaments, la taille du marché correspondant n’est pas la même.

- Le marché de la fibrose avancée ou de la cirrhose touche des patients très avancés dont le pronostique vital peut être engagé, de ce fait le coût accepté des traitement est le plus élevé, mais le nombre de patients réduits. La taille annuelle de ce marché est évalué à environ 12 milliards de $ qui devrait aller en diminuant si les autres traitements sont efficaces.

- Le marché de la stéatose (NAFLD) est vaste mais les patients n’ayant pratiquement pas de symptômes ni de risques immédiats, on est sur un marché de prévention chronique avec un coût accepté de traitement faible et ce marché est estimé entre 5 et 10 milliards de $ qui ira en augmentant.

- Le marché de la NASH limité à la maladie sera aussi celui d’un traitement chronique mais, avec une incidence élevée de risque cardiovasculaires et un système de diagnostic non invasif en cours de développement, il devrait être important avec un coût annuel accepté du traitement jusqu’à 10 fois plus élevé que celui de la NAFLD .. Ce marché qui ira en augmentant est estimé entre 25 et 30 milliards de $.

 

L’avancement des études cliniques est très disparate, entre des étude précliniques et les phases 3 en cours de lancement.

Le tableau ci dessous nous en donne un apercu en ce début 2016


 

Tout cela fait que, début 2016 seuls quelques laboratoires peuvent prétendre à un succès sur ce marché dans les 6 ans qui viennent :

 

GENFIT, INTERCEPT PHARMA, GALMED, NOVONORDISK, GILEAD et TOBIRA

 

Parmi ces laboratoires, un seul a pu démontrer une efficacité clinique sur la réversion de la NASH telle que la définit la FDA aujourd’hui : GENFIT

 

Selon la définition actuelle de la réversion (telle que modifiée récemment par la FDA) GENFIT, dans son étude GOLDEN de phase 2b (270 patients), a démontré (au congrès de l’AASDL) pour l’Elafibranor une réversion de la NASH statistiquement significative sur l’ensemble de son échantillon versus placébo.

 

Un autre laboratoire, INTERCEPT,  a démontré pour l’OCA une action sur la stéatose, l’inflammation et la fibrose dans son étude FLINT de phase 2b (283 patients), très controversée,  sans toutefois atteindre un résultat significatif sur la réversion de la NASH, ni dans l’ancienne, ni dans la nouvelle définition. Mais surtout l’OCA n’a pu confirmer aucun de ces effets dans l’étude japonaise de phase 2b qui a suivi ce qui jette un doute sur la réelle efficacité de la molécule sur la NASH et la fibrose. De plus L’OCA présente de nombreux effets secondaires, avec un prurit important et surtout une augmentation du cholestérol qui semble rédhibitoire avec des patients souvent associés à un risque cardio vasculaire

 

NOVONORDISK a réalisé une étude de portée réduite dans la NASH (52 patients) avec leur médicament injectable contre le diabète, le VICTORZA et a obtenu un très bon résultat sur la réversion de la NASH. Toutefois ce résultat s’est fait avec l’ancienne définition de la réversion qui acceptait la suppression de la stéatose comme critère et les résultats avec la nouvelle définition n’ont pas été diffusés.

 

Les autres laboratoires, (TOBIRA, GILEAD et GALMED) n’ont pas fini leur étude de phase 2b ce qui limite les données permettant de connaître leur efficacité ou leur sécurité, les phases 1 et 2a étant peu significatives. A titre d’exemple, le laboratoire RAPTOR qui effectuait une étude de phase 2b sur les enfants après des résultats métaboliques significatifs en phase 2a n’a pu atteindre les résultats histologiques escomptés et à arrêté ses recherches dans la NASH il y a quelques mois.

 

Au vu de tous ces éléments, un investisseur vierge de tout à priori et qui voudrait parier sur le succès d’un de ces laboratoires sur un marché vierge de tout médicaments pourrait se poser les questions suivantes :

Anim-marguerite


- Quelle sont les biotechs ayant démontré des résultats cliniques significatifs d’efficacité dans la NASH : ?

  • GENFIT
  • INTERCEPT
  • NOVONORDISK

 

- Quelles sont les biotechs ayant déjà démontré cliniquement une réversion significative de la NASH (avec l’ancienne ou la nouvelle définition) :?

  • GENFIT
  • NOVONORDISK

 

- Quelle sont les biotechs ayant un candidat médicament ayant peu d’effets secondaires connus : ?

  • GENFIT
  • NOVONORDISK
  • GALMED
  • GILEAD
  • TOBIRA

 

- Pour être en accord avec les contraintes d’un traitement chronique, quelles sont les biotechs proposant un traitement oral (on évite les injections mal acceptées au long cours) : ?

  • GENFIT
  • INTERCEPT
  • GALMED
  • TOBIRA

 

- Au titre d’aide à la  sélection, quelles sont les 3 biotechs étant les plus avancées dans leurs études cliniques et donc celles qui ont le plus de chance d’atteindre rapidement le marché : ?

  • INTERCEPT
  • GENFIT
  • GALMED

 

- Toujours au titre d’aide à la  sélection, quelles sont les 3 biotechs les moins chères (ayant la plus faible capitalisation boursière) donc ayant la plus grande probabilité de s’évaluer fortement dans le futur : ?

  • GALMED
  • TOBIRA
  • GENFIT

 

 Et pour conclure quelles sont les biotechs regroupant l’ensemble de ces critères : ?

 





Une seule … GENFIT qui, de plus, a de fortes chances d’être la première sur le marché en 2019.

 

J’invite donc les investisseurs à regarder cette Biotech française avec un autre regard et un peu de convoitise.

 



 


WWW.NASHBIOTECHS.COM  -  Copyright G DIVRY 2015-2016  - Contact and TERMS OF USE