LE PAYSAGE DE LA NASH DEBUT 2018

nature-3067019 1280



Ce début d’année 2018, nous allons examiner les composés suivants:

  • OCALIVA (INTERCEPT)
  • ELAFIBRANOR (GENFIT)
  • GR-MD-02 (GALECTINE)
  • MGL-3196 (MADRIGAL)
  • SELONSERTIB (GILEAD)
  • IMM124E (IMMURON)
  • CENICRIVIROC (ALLERGAN)
  • ARAMCHOL (GALMED)


-----------------------------

OCALIVA (INTERCEPT):

Ce médicament a souffert d'un mauvais départdans la PBC (cholangite biliaire primitive) !  L’accord initial de mise sur le marché du médicament par la FDA n'était pas évident et il semble que les associations de patients aient beaucoup insisté pour l'obtenir. 

En septembre dernier, un avertissement a été publié par la FDA après 21 décès de patients sous traitement. Les liens avec le traitement ne sont pas établis pour beaucoup de ces morts mais la FDA semble trouver que quelques uns sont suspect.

À la fin de 2017, le nombre de décès est passé à 63. Les spécialistes semblent anticiper un avertissement «blackbox» (avertissement de sécurité) sur les boites OCALIVA. 

À mon avis, il est difficile de savoir quel risque est associé au traitement par OCALIVA chez les patients atteints de PBC,  car ce sont des patients tres malades avec un pronostic mauvais et certains décès sont donc logiques. Nous avons besoin de plus d'analyses pour estimer le risque réel.

Néanmoins, avec le LDL  le mauvais profil de sécurité du médicament semble confirmé dans la NASH. Pour moi, il exclut OCALIVA de la liste des possibles traitements de fond de la NASH pour des raisons de sécurité et à cause du prurit induit qui réduit l’adhérence du patient au traitement.

OCALIVA est classé par NashBiotechs.com comme traitement possible complémentaire à un traitement de fond.

Le recrutement de l'essai de phase 3 pour les résultats provisoires a été réduit par Intercept de 1400 patients à 750 patients il y a un an. Mais il y a deux mois, le nombre total de patients à recruter dans l'essai a été modifié de 2000 à 2350 sans explication. À ce jour, nous ne savons pas si cela aura un impact ou non sur le recrutement des résultats provisoires.


ELAFIBRANOR (GENFIT):

Aucune mauvaise nouvelle pour Elafibranor, le DSMB a soutenu la poursuite de l’étude clinique, aucun problème de sécurité n'a été détecté. le recrutement intérimaire de 1000 patients est censé se terminer T1 2018.

Si les résultats positifs de la phase 2b sont confirmés dans la phase 3 en cours, ELAFIBRANOR pourrait devenir le premier traitement de fond pour la NASH sur le marché d'ici 2021.

ELAFIBRANOR est classé par NashBiotechs.com comme traitement possible de fond NASH.


GR-MD-02 (GALECTIN)

Les résultats du Ph2b publiés n'étaient pas bons en première lecture, le critère principal n'était pas atteint et j'étais négatif sur l'avenir du composé, mais, après une lecture attentive des données publiées, j'ai changé d'avis.

GR-MD-02 a obtenu de bons résultats, réduisant la pression portale chez les patients cirrhotiques sans varices. Cela signifie qu'ils peuvent cibler un marché lucratif, environ 50% des patients cirrhotiques (induit par la NASH ou une autre maladie). Si ces résultats sont confirmés par une phase 3, GR-MD-02 peut devenir un blockbuster sur la cirrhose.

Le GR-MD-02 est classé par NashBiotechs.com comme traitement possible 


MGL-3196 (MADRIGAL)

Madrigal a publié des résultats provisoires à la fin de l'année 2017. Ces bons résultats ne concernaient que la réduction de la graisse hépatique, ils étaient un peu meilleurs que ceux du GD0976  de GIELAD sur ce point. Nous devrons attendre mars 2018 pour voir si la réduction de graisse est associée à une résolution de la NASH et à l'amélioration de la fibrose. Si c'est le cas, et si les résultats sont confirmés par une future phase 3,  le MGL-3196 pourrait devenir un traitement de fond pour la NASH sur le marché d'ici 2025.


SELONSERTIB (GILEAD)

Le potentiel de Selonsertib repose principalement sur les anticipations car la phase 2 utilisée comme référence pour revendiquer son potentiel antifibrotique est loin d'être académique, avec un très petit nombre de patients et aucun vrai placebo (le simtuzumab a été utilisé comme placebo par défaut).

GILEAD a décidé de pousser sa chance et de lancer directement une Phase 3 de courte durée (11 mois). Je ne suis pas sûr que cela fonctionnera, parce que leur composé est un ASK1 réduisant globalement l'apoptose des cellules dans le corps et certains spécialistes semblent subodorer un effet cancérigène possible. Meme s'ils obtiennent de bons résultats sur la fibrose en 11 mois, le délai serait trop court pour évaluer un éventuel effet secondaire cancérigène et les agences de régulation pourraient demander plus de recul pour donner un accord.

A mon avis, la courte durée de leur étude clinique met en péril une éventuelle procédure de mise sur le marché accélérée. Dans ce cas, l'accès au marché du médicament pourrait être reporté de deux ans.


SELONSERTIB est classé par NashBiotechs.com comme traitement complémentaire possible à un autre traitement de fond.

    

IMM124E (IMMURON)

Les derniers résultats provisoires d'Immuron de la phase 2 n'ont rien montré, aucune différence réelle avec le placebo. Il s'agit encore de résultats provisoires et peuvent ne pas être aussi pertinents que les résultats finaux, mais je ne suis pas sûr qu'ils ont un avenir sur le marché de la NASH. J'attends les résultats complets et la publication pour confirmer mon point de vue.



CENICRIVIROC (ALLERGAN)

Les derniers résultats de la phase 2 du CENICRIVIROC à 2 ans ne sont pas bons du tout!  tous les bénéfices sur la fibrose constatés dur les resultats intermédiaires à an, ont disparu à deux ans.

Avec humour, on peut imaginer un traitement d'un an seulement ! Pas beaucoup de chances d'atteindre le marché! Nous devons attendre les résultats de la phase 3 pour nous faire une opinion définitive.


ARAMCHOL (GALMED)

Les résultats de la phase 2b sont attendus dans quelques mois, beaucoup d'attentes, mais peu de données à ce jour. Si les résultats sont bons et confirmés par une phase 3, ARAMCHOL pourrait devenir un traitement de fond pour la NASH sur le marché d'ici 2024.



POUR CONCLURE

On peut voir que, au regard du peu de chance d'un accord rapide du SELONSERTIB, seuls deux médicaments vont dominer le marché de 2020 à 2025, l'OCALIVA et l'ELAFIBRANOR.


Comme l'ELAFIBRANOR est censé être un traitement de base et l'OCALIVA un traitement complémentaire, ils ne seront pas en concurrence réelle.



Géry DIVRY

Il va se soi que, n’étant ni médecin ni biologiste, mon point de vue n’est que celui d’un amateur éclairé , il faut donc le prendre pour ce qu’il est, un point de vue contestable.



WWW.NASHBIOTECHS.COM  -  Copyright G DIVRY 2015-2016  - Contact and TERMS OF USE