LA SURPRENANTE OFFENSIVE D’ICPT CONTRE L'ELAFIBRANOR

ICPT June 2016 (glissé(e)s)2

Il y a le feu à la boutique !  Après l’ignorance amusée d’INTERCEPT concernant l’ELAFIBRANOR qui n’était jusqu’alors qu’évoqué comme un concurrent exotique dans les interview et présentations de l’OCA, voila INTERCEPT qui sort les armes lourdes contre ce concurrent dérangeant



En parcourant la dernière présentation d’INTERCEPT, on peut être surpris par plusieurs pages d’annexes ou l’OCA est completement absent et qui traitent de sujets apparement bien éloignés des supposés avantages de leur molécule. 

Ces pages ont un seul but .. dénigrer les qualités annoncées de l’ELAFIBRANOR (GFT505) dans la protection cardio métabolique et l’amélioration de la sensibilité à l’insuline.

Pour quelles raisons INTERCEPT se sent- il maintenant obligé d’attaquer frontalement GENFIT ? 

Il semblerait que l’argumentaire prèché jusqu’alors dans le désert par la direction de GENFIT sur le lien entre la NASH et le risque cardio-vasculaire commence à faire mouche chez les analystes américains, il y a le feu a la boutique INTERCEPT et les effets secondaires délétères de l’OCA sur ce risque cardio-vasculaire ne peuvent plus être balayés d’un revers de main.

GENFIT argumentant de manière de plus en plus offensive sur les bénéfices de l’Elafibranor au delà du simple traitement de la NASH, INTERCEPT s’est donc senti dans l’obligation de réagir en attaquant directement l’Elafibranor sur ce point.


l' appendix NASH de leur présentation commence par un slide très surprenant :

ICPT June 2016 (glissé(e)s)



Pas de référence à la NASH ni a l’OCA .. juste un rappel sur le fait que la FDA à retiré l’agrément des traitement combinés entre les fibrates et les statines pour manque d’efficacité. ??

pourquoi ce slide ?

et bien c’est clairement une attaque directe contre l’Elafibranor, il faut rappeler que les fibrates sont des molécules utilisées contre de diabète et l’excès de cholestérol  et dont la cible moléculaire est principalement les PPAR α, comme le GFT505, qui est un PPAR α/δ agonist .. 

En gros le message subliminal est le suivant : 

1- la FDA vient de retirer l’agrément d’un type de PPAR α pour inefficacité sur le cholestérol quand les patients sont déja sous statines.

2- Le GFT505 est,(entre autres) , un PPAR α


Sur les deux slides suivant, l’attaque est franche et manque de subtilité:

Le premier donne le ton dans son titre :


ICPT June 2016 (glissé(e)s)2


Ce titre est franchement fallacieux car dire que le GFT505 ne fait pas mieux que les statines sur la baisse du LDL est une évidence que personne ne conteste .. 

Les statines sont vendues pour une indication spécifiques de faire baisser le cholestérol LDL  alors que GENFIT n’a jamais laissé entendre qu’ils avaient l’intention de demander pour l’Elafibranor une indication contre le cholestérol.  On compare donc des médicaments avec des indications différentes ce qui ne veut pas dire grand chose .. surtout si l’un est dans son indication principale et l’autre non.

Par ailleurs ce tableau oublie de préciser ce qui est clairement écrit dans l’article publié dans Gastroenterology, cette baisse moyenne du LDL de 24% obtenue sur les patients de l’etude GOLDEN s’est effectuée sur une population composée en grande partie de patients qui étaient déja sous statines ce qui fausse totalement la comparaison.


Le second slide attaque frontalement l’Elafibranor sur son benefice dans le diabète 


ICPT June 2016 (glissé(e)s) 1 (glissé(e)s)


 

Exactement comme pour les statines et le LDL .. ce tableau essaye de mettre en exergue le peu de résultat du GFT505 dans la baisse de l’hemoglobine glyquee au regard des médicaments ayant une indication dans  le diabète. 

Le fait que le GFT505 ait eu initialement une ambition dans le diabète rend cette comparaison un peu plus pertinente mais comme GENFIT l’a reorienté sur la NASH ce n’est plus vraiment d’actualité ..

Encore une fois  le tableau  oublie de préciser que ces resultats ont été obtenus sur des patients qui étaient majoritairement déja sous un traitement à la metformine ce qui fausse toute comparaison directe, si l’on voulait comparer serieusement l’effet du GFT 505 il faudrait le comparer à l’effet des autres antidiabétiques complémentairement utilisés a la metformine et alors on s’appercevrait que les resultats du GFT505 sont plus qu’honorables.

Ces tableaux sont donc manifestement de la désinformation subtile à destination des analystes financiers qui sont troublés par les arguments de GENFIT.

seront ils dupes longtemps ??


Complément du 15 septembre 2016

GENFIT-Overview-SEPT-2016


Il suffit de lire la fin de la présentation de septembre de Genfit pour découvrir la réponse du berger à la bergère ..

14371773 512170395646897 1104980844 n


14388901 512167882313815 2109443420 n




GENFIT a réagi fortement et avec humour !

 




G DIVRY


Pour completer cet article je vous invite a lire quelques autres articles eclairant de manière plus complète les sujets abordés


L’ELAFIBRANOR, UNE NOUVELLE CLASSE DE  PERSPECTIVES

ELAFIBRANOR  ! UN AUTRE REGARD

OCA ET STATINES, UNE VERITABLE QUESTION SE POSE !



Share on StockTwits

WWW.NASHBIOTECHS.COM  -  Copyright G DIVRY 2015-2016  - Contact and TERMS OF USE