OCA ET STATINES, UNE VERITABLE QUESTION SE POSE !

decision-1013712 1920


Jour après jour, les études scientifiques publiées se multiplient sur l’action bénefique des statines dans la NASH.

Et plus ces études démontrent un véritable effet des statines sur l’amélioration de la NASH, plus la question concernant l’efficacité réelle de l’OCA sur le NASH  devient pertinente.

Pour rappeler le contexte, l’acide obéticholique (OCA) développé par INTERCEPT pharmaceutical a été testé sur des patients atteints de NASH dans deux études de phase 2a ( FLINT et etude japonaise) à ce jour terminées, et une étude de Phase 3 (REGENERATE) est en cours de recrutement.

L’étude FLINT testant une dose journalière de 24 mg, a démontré une efficacité sur la baisse du score NAS de 2 points sans aggravation de la fibrose sur la population générale  de l’étude et à démontré dans des sous groupes  définis post hoc, une reversion de la NASH sur une petite partie des patients.

A contrario, l’étude Japonaise n’a pas démontré de bénéfices de l’OCA sur la NASH aux doses de 10mg/j et 20 mg/j et un bénéfice ténu sur la dose de 50 mg/j  ( baisse de 2 points du score NASH), aucune réversion significative n’a été relevée ni aucune amélioration de la fibrose pour l ‘ensemble des doses.

Ces deux études sont donc contradictoires dans leurs résultats.

Pour justifier de cet échec, INTERCEPT argue du fait que l’etude japonaise s’appuie sur une typologie de patients differente et présentait des echantillons trop petits pour être significatifs. 

Nous avions déja relevé dans un article précedent que l’étude japonaise qui comportait 4 bras , (10,20,50mg/j et placébo) avec 50 patients par bras comportait 150 patients sous traitement à diverses doses ( supérieur en nombre à l’etude FLINT)  ce qui pondère un peu leur argumentation.

Nous avons donc une étude ne trouvant pas d’amélioration significative de la NASH avec l’OCA et une seconde qui constate une amélioration sans pour cela aller jusqu’a une réversion.

Mais voila cette seconde étude ( qui chronologiquement fut la premiere à publier ses résultats), souffre de nombreux biais et en particulier un majeur qui prends tout son relief à la lumière des récente publications sur  les statines et la NASH.

En effet la population  sous traitement de statines au début de l’étude était deja importante, sans que l’on sache si mêmeces patients avaient initié ou pas un traitement juste avant le début de l’étude. Le protocole ne précisant pas si ces patients devaient avoir une traitement stabilisés ou pas.

Dans les annexes il est clair que ces patients représentrent une partie significative de l’echantillon, de plus désequilibrée  entre le bras placébo et le bras sous traitement :

En effet les patients sous OCA étaient 20% (56/110) vs (46/109)  plus nombreux  sous statines que ceux sous placébo au début de l’étude.

Pire, 26 patients ont commencé un traitement sous statines en cours d’étude clinique ce qui fait qu’a la fin de l’étude les patients sous OCA ayant un  traitement sous statines etaient environ 73%  (76 / 110 sous OCA) 

le tableau publié semble montrer qu’il n’y a pas de differences entre les resultats des patients ayant un traitement de statines  au début de l’étude et les autres mais il occulte totalement les patients ayant commencé un traitement statine en cours d’étude qui ne sont pas distingués.

Cela jette un fort doute sur la cause réelle des resultats de FLINT tant qu' INTERCEPT ne publiera pas les correlations éventuelles entre les patients ayant commencé un traitement sous statine et ceux qui ont vu leur NASH s’améliorer.

Qui de l’OCA ou des statines sont la cause de l’amélioration histologique des patients de l’étude FLINT?



WWW.NASHBIOTECHS.COM  -  Copyright G DIVRY 2015-2016  - Contact and TERMS OF USE