Ce qui m’énerve !

rage-1015611 640


On me fait souvent remarquer que je ne fais jamais de critique de la stratégie de GENFIT. 

Disons qu’il y a assez de monde qui s’en charge pour ne pas faire de surenchères… mais parfois certaines choses m’énervent.


GENFIT se concentre sur la communauté scientifique pour amener l’ELAFIBRANOR sur le marché, et sur ce plan, ils travaillent plutot bien.

Sur le plan de la finance, je sais par plusieurs biais que GENFIT fait regulierement le tour des banques, conseillers financiers, gérants de fonds pour présenter la société, et sur ce plan ils ont eu quelques succés avec l’entrée de fonds prestigieux au capital, mais malgré tout cela ils n’ont pas reussi à faire suivre la valeur par un analyste américain à l’exception d’Aletha Young de la DB en début d’année mais cette derniere aurait quitté la DB et il ne semble pas qu’un autre analyste de la banque suive encore la valeur.  Sur ce point, c’est un échec cuisant et disons le, incomprehensible.. aujourd’hui, seule l’entrée promise au NASDAQ pourrait induire un suivi de la valeur par les analystes US.

Sur le plan de la communication le tableau est mitigé, GENFIT participe à des évenements, donne des interviews, dispose d’une communication institutionnelle policée mais néglige fortement le travail de terrain sous jacent. Si la communication institutionnelle peine à mes yeux c’est que GENFIT ne fait pas le travail de fond sur les nouveaux terreaux de la communication.. 

Les journalistes installés , analystes et autres relais de communication sont des gens occupés, saturés d’informations quotidiennes et il faut leur macher le travail. C’est le role des dossiers de presse et des dossiers financiers .. toutefois cela ne suffit plus, lorsque un analyste ou un journaliste veut faire son travail sérieusement  il ne se limite pas au dossier de presse et au site internet de la société, il doit travailler sur l’environnement, recouper ses informations, chercher d’autres sources.  

Aujourd’hui son outil principal est internet pour aller trouver au plus vite vers les sources d’informations alternatives, et sur ce point GENFIT ne fait pas son travail.

Je vais donner un exemple précis : Wikipedia, on sait a quel point l’information présente sur Wikipedia est parfois sujette à caution, toutefois c’est le premier site visité lorsque l’on cherche des informations et liens sur un sujet précis, quitte à recouper les informations qui sont présentes par d’autres sources .. 

Il est essentiel qu’une Société comme Genfit tienne à jour les données concernant l’élafibranor sur Wikipedia pour maitriser sa communication, ce n’est pas bien compliqué, et comme je leur ai écrit, c’est l’affaire d’une après midi d’un stagiaire en communication bien briefé tous les mois. 

Et bien , rien .. 

La page Wikipedia de l’OCA est tres étoffée ( en anglais EN - et, un comble ... en Francais  FR ) avec de nombreux liens (18) sur les articles scientifiques qui les arrangent et des articles récents (2015) .. 

Celle de l’élafibranor est uniquement en anglais  (merci pour les analystes francophones qui si ils cherchent Elafibranor tombent sur cette Page ) fait quelques lignes, et n’a pas été mise a jour depuis plusieurs mois, 5 références d’articles dont le plus récent date de 2013 !!! malgré les énormes évolutions scientifiques apparues depuis..

Cela m’énerve car j’ai personellement contacté GENFIT à ce sujet depuis plusieurs semaines et rien ne bouge , en tout cas rapidement… Ils n’ont vraiment pas pris la mesure de la révolution de la communication moderne.

 a suivre ...



WWW.NASHBIOTECHS.COM  -  Copyright G DIVRY 2015-2016